2014-02-13 Centre « Dumitru Staniloae »: Pr. Yvan Koenig – Patristique. Saint Basile de Césarée (audio+)

2 March 20140 commentaires

2014-02-13 Centre « Dumitru Staniloae »: Pr. Yvan Koenig – Patristique. Saint Basile de Césarée (audio+pdf)

Yvan-KoenigLe cours de Patristique du professeur Yvan Koenig en la nouvelle année universitaire 2013-2014 au Centre Dumitru Staniloae continue avec la présentation du Saint Basile de Césarée et de son oeuvre.

Yvan Koenig assure les cours de Patristique (voir programme par date 1er semestre ou programme par conférencier) dans le cadre du Centre Orthodoxe d’Études et de Recherche « Dumitru Staniloae » (année universitaire 2013-2014).

Résumé : Saint Basile de Césarée (328-379)

Il naquit à Césarée de Cappadoce, dans une famille aristocratique et profondément chrétienne qui eut beaucoup à souffrir des persécutions de Dioclétien. Sa sœur Macrine se fit remarquer pour sa sainteté et sa culture et l’un de ses frères fut Grégoire de Nysse.

Il était très brillant et fit des études poussées à Césarée, à Athènes, où il rencontra celui qui devint son fidèle ami : Grégoire le Théologien. À son retour il mena une vie ascétique avec d’autres membres de sa famille dans le domaine familiale d’Annesi dans le Pont. Il embrassa la vie ascétique, qu’il mena toute sa vie, en même temps que la baptême (355). Il parcourut l’Égypte, la Palestine et la Syrie et dès son retour écrivit des Règles Monastiques.

Il soutiendra Eusèbe dans sa lutte contre l’arianisme et rédigea son Contre Eunome (364-366).

En 368, une terrible famine ravagea la Cappadoce, il se dépensa sans compter et ménera toute sa vie une activité sociale. En 370, il devint Évêque. Il mena une vie si sainte, et bénéficiait d’une telle renommée, que l’empereur lui-même ne put rien faire contre lui.

En 374, il inaugura un vaste ensemble monastique près de Césarée et consacré à la charité que l’on appellera « la Basiliade ». À la fin de sa vie, il souffrit beaucoup des multiples divisions de l’Église locale, et ne réussit pas à faire l’unité. Il mourut en 379.

Son œuvre est très variée : ses traités dogmatiques sont surtout dirigés contre l’arianisme d’Eunome et les pneumatomaques qui refusaient la divinité de l’Esprit (Traité sur le Saint Esprit, 375-376). Celui-ci est caractérisé par sa grande pédagogie, il ne proclame pas directement la divinité de l’Esprit, mais tout son traité tend à cette conclusion.

Parmi ses Homélies, on peut noter celles sur l’œuvre des six jours ou Hexaemeron, qui inspireront un traité de Grégoire de Nysse. Ses œuvres monastiques sont plutôt des conseils qui se présentent comme des réponses à des questions (Petit asceticon, Grand asceticon), ou des préceptes tirés du Nouveau Testament (Règles morales). Ses Lettres sont particulièrement intéressantes et reflètent l’évolution de sa pensée. Tout son enseignement est consacré à la doctrine de la Sainte Trinité ; il clarifie de façon décisive les notions d’ousia (essence ou substance) et d’hypostase. Il est le premier à établir la formulation exacte du dogme trinitaire : « une ousia et trois hypostases », formule canonisée par le Concile de Constantinople I en 381. Sa doctrine spirituelle repose sur la divinité de l’Esprit qui se communique à l’âme purifiée des passions : « Alors, l’âme envahie par la clarté de l’Esprit, resplendit à l’entour l’éclat de sa propre gloire. Elle porte en vérité l’Esprit et entre en communion avec lui, devenue spirituelle comme lui. » (Traité du Saint-Esprit, 9, 22).

Écouter

Écoutez en podcast audio – l’enregistrement une heure et 20 minutes de conférence.

[ Cliquez sur la flèche du player pour commencer à écouter l’audio. ]

Télécharger

Téléchargez le fichier audio mp3 (18 Mo): 2014-02-13-cds-yvan-koenig-basile-le-grand-de-cesaree.mp3.

Fichiers cours

Dans: AudioCentre "Dumitru Staniloae"
Mots-clé:

Sur l'auteur ()

Retraité depuis peu, Yvan Koenig a été chercheur au CNRS, enseignant à l’EPHE et à l’Institut Catholique. Égyptologue, il s’est spécialisé dans le déchiffrement et la publication des papyrus. Il a également traduit du grec moderne plusieurs ouvrages de spiritualité orthodoxe publiés aux éditions de l’Âge d’Homme et aux éditions du Cerf. Il est professeur invité à l’Institut Saint Serge (théologie ascétique).

Laisser une réponse

Back to Top