2014-02-19 Centre « Dumitru Staniloae »: Patriciu Vlaicu – «Aspects canoniques concernant le sacrement de l’Onction des malades» (audio)

3 March 20141 commentaire

2014-02-19 Centre « Dumitru Staniloae »: P. Patriciu Vlaicu – «Aspects canoniques concernant le sacrement de l’Onction des malades» (audio)

Patriciu VlaicuDans cette conférence, la quatrième du cycle 2013-2014, le Père Patriciu Vlaicu (Bruxelles) parle des aspects canoniques concernant l’Onction des malades à la lumière de la tradition canonique de l’Église.

Le père Patriciu Vlaicu est professeur du Centre Orthodoxe d’Étude et de Recherche Dumitru Stàniloae, dans le cadre duquel il enseigne durant l’année universitaire 2013-2014 le cours: Questions canoniques (voir le programme complet des cours).

 

Écouter

Écoutez en podcast audio: une heure et 28 minutes de conférence et questions-reponses.

[ Cliquez sur la flèche du player pour commencer à écouter l’audio. ]

Télécharger

Téléchargez le fichier audio mp3 (20 Mo): 2014-02-19-cds-patriciu-vlaicu-onction-malades.mp3 (ouvrez le lien, puis choisissez “Télécharger”).

 

Dans: AudioCentre "Dumitru Staniloae"
Mots-clé:

Sur l'auteur ()

Titulaire du cours de Droit canonique – Faculté de Théologie orthodoxe, Université «Babes Bolyai» Cluj-Napoca, Roumanie. Membre du Conseil d’administration de la Représentation de l’Eglise orthodoxe roumaine auprès des institutions européennes, Bruxelles. Membre de la Commission Synodale de l’Église orthodoxe roumaine pour le Statut d’organisation de l’Église orthodoxe roumaine. Membre de la commission nationale de dialogue théologique orthodoxe-catholique en France. Conseiller canonique de la Métropole orthodoxe roumaine d’Europe occidentale et Méridionale.

Commentaires (1)

Trackback URL | RSS Feed pour les commentaires

  1. Silviu says:

    Cours intéressant.
    L’onction des malades s’adresse à l’homme entier, corps et âme, et il est demandé sa guérison spirituelle et corporelle de chaque personne présente. Je dis cela parce que souvent les gens considèrent que l’onction des malades sert uniquement pour guérir les maladies corporelles.
    Je me demande cependant si le fait de mentionner les noms de ceux qui ne sont pas présents (et donc pas oints) a vraiment existé dans l’Eglise primitive. Et puis, sert-il à quelque chose à apporter des vêtements (etc.) pour être oints. Est cette pratique/coutume “canonique”?

Laisser une réponse

Back to Top