2018-01-15 Centre « Dumitru Staniloae »: Yvan Koenig – Patristique. La mystique syriaque (3). Séminaire 2e cycle (master)

18 janvier 20180 commentaires

2018-01-15 Centre « Dumitru Staniloae »: Pr. Yvan Koenig – Patristique. La mystique syriaque (3). Séminaire 2e cycle (audio mp3, podcast et vidéo)

Pr. Yvan KoenigTroisième séminaire de Patristique, 2e cycle (master), du professeur Yvan Koenig, dans l’année académique 2017-2018, sur La mystique syriaque (3): La tradition macarienne – les textes / homélies de Saint Macaire.

Le Pr. Yvan Koenig assure les cours de Patristique (voir le programme des cours du 1er semestre 2017-2018) dans le cadre du Centre Orthodoxe d’Études et de Recherche « Dumitru Staniloae » (année universitaire 2017-2018).

Écouter

Écoutez la conférence en podcast audio: 1 heure et 32 minutes de conférence.

[ Cliquez sur la flèche du player pour commencer à écouter l’audio. ]

Télécharger

Téléchargez le fichier audio mp3 (58 Mo): 2018-01-15-cds-yvan-koenig-patristique-mystique-syriaque.mp3.

Présentation de la troisième conférence sur la mystique syriaque (15 janvier 2018): LA TRADITION MACARIENNE (résumé)

Les textes macariens nous sont connus par quatre collections dans la tradition grecque. La plus connue étant la deuxième, qui se compose de 50 Homélies traduites en français par le Père Placide (Deseille), dans la collection de l’abbaye de Bellefontaine, Spiritualité Orientale n° 40, publiée en 1984. Ces textes nous révèlent que l’auteur des Homélies est d’origine syrienne, probablement dans la région d’Antioche, et que les textes datent de la fin du IVe siècle.

Ils nous montrent aussi que s’ils partagent un langage commun avec l’hérésie messalienne, c’est pour mieux la combattre, car ces textes sont parfaitement orthodoxes. L’hérésie messalienne dévalorisait les sacrements et la vie dans l’Église au profit de la seule prière, celle-ci devant chasser le démon présent dans l’âme et permettre la venue sensible de l’Esprit.
Cette hérésie fut condamnée par plusieurs conciles comme celui de Constantinople en 426 ou celui d’Ephèse en 431.

L’opposition faite habituellement entre un courant hellénisant et un courant biblique ou sémitique dont Macaire serait le représentant, ne supporte pas l’analyse, car beaucoup d’éléments de la pensée de Macaire sont helléniques, comme l’opposition entre le spirituel et le sensible. En fait de par son exégèse et sa christologie, il dépend d’Alexandrie, et sa compréhension de la lumière dans la vie spirituelle vient d’Évagre, lui-même influencé par Origène.

Macaire insiste sur l’inhabitation de l’homme et de Dieu, tout en séparant le monde des réalités visibles qui est l’ombre des réalités invisible. Il insiste aussi sur les sens spirituels : la présence en l’homme de facultés spirituelles qui correspondent à celles des sens. Son anthropologie est aussi caractérisée par la localisation de l’intellect dans le cœur qui domine et règne sur l’organisme corporel. La grâce « écrit sur les tablettes du cœur les lois de l’Esprit et les mystères célestes, et elle pénètre tous les membres du corps ». L’intellect est le « gouverneur » du cœur. L’image de Dieu pour Macaire c’est l’âme qui est une essence intellective et il rattache la volonté et le libre-arbitre de l’homme à l’image divine. La Chute ayant couvert l’âme de ténèbres, le corps est assujetti à la souffrance et à la dégradation. La venue du Christ ayant pour but de tirer l’homme de l’abîme dans lequel il se trouve. La présence du mal rend nécessaire le combat spirituel ; il est le premier à employer l’expression « combat invisible », afin de faire l’expérience de la grâce « en toute perception et plénitude » ce rôle du sens et de la sensation est typiquement macarien. L’âme doit sacrifier ce qu’il y a de mauvais en elle pour partager la gloire du Seigneur et il associe le thème de la Transfiguration avec celui de la Crucifixion. Il s’agit donc d’une préparation à l’acquisition de la grâce, de même que dans l’Église, lors de l’Eucharistie, il a une préparation nécessaire à la consécration des saints dons.

La prière est au centre de sa spiritualité, elle est liée à la pratique des vertus, la prière est une « conversation avec Dieu » et dépouillé de toute forme terrestre l’intellect purifié voit « continuellement la gloire du Christ ». L’effort humain est nécessaire à la manifestation de la gloire de l’Esprit. Plusieurs textes nous parlent de l’Esprit qui est symbolisé par une mère aimante qui prend soin de son enfant. Cela est dû au fait qu’en syriaque le mot esprit est du genre féminin.

On a dans la passé opposé Macaire et Évagre, mais cela non plus ne résiste pas à l’analyse et plusieurs auteurs s’élèvent contre cette simplification abusive (Mgr A. Golitzin et M. Plested), de même l’affirmation selon laquelle Évagre mépriserait le corps est tout simplement fausse, puisque pour lui « rien de ce que Dieu a créé est mauvais » et de plus le corps nous est donné par la condescendance divine pour que nous progressions spirituellement par l’ascèse et regagnons ainsi notre statut antérieur. Évagre a une compréhension unifiée de la personne, l’intellect, l’âme et le corps forment un tout est l’intellect est présent dans le cœur, celui-ci s’attache plus spécifiquement à la contemplation des réalités créées, alors la contemplation spirituelle est du domaine de l’intellect.

La tradition byzantine fera la synthèse entre l’enseignement d’Évagre et celui de Macaire et celle-ci, désormais, irriguera toute la spiritualité orthodoxe.

Bibliographie :
– MARCUS PLESTED, The Macarian legacy, Oxford Theological Monographies, 2004.

Yvan Koenig

Voir aussi:

Vidéo

Dans: AudioCentre "Dumitru Staniloae"Centre "Dumitru Staniloae"Video
Mots-clé:

Sur l'auteur ()

Retraité depuis peu, Yvan Koenig a été chercheur au CNRS, enseignant à l’EPHE et à l’Institut Catholique. Égyptologue, il s’est spécialisé dans le déchiffrement et la publication des papyrus. Il a également traduit du grec moderne plusieurs ouvrages de spiritualité orthodoxe publiés aux éditions de l’Âge d’Homme et aux éditions du Cerf. Il est professeur invité à l’Institut Saint Serge (théologie ascétique).

Laisser une réponse

Back to Top