2015-04-28 Centre « Dumitru Staniloae »: Yvan Koenig – Patristique: conférence: Origène

27 Mai 20150 commentaires

2015-04-28 Centre « Dumitru Staniloae »: Yvan Koenig – Patristique: conférence: Origène (audio mp3, vidéo et podcast)

Pr. Yvan KoenigCinquième conférence de Patristique du professeur Yvan Koenig en l’année académique 2014-2015, sur Origène.

Le Pr. Yvan Koenig assure les cours de Patristique (voir le programme complet des cours) dans le cadre du Centre Orthodoxe d’Études et de Recherche « Dumitru Staniloae » (année universitaire 2014-2015).

Origène (185-253): Résumé

Il naquit dans une famille chrétienne d’Alexandrie et se passionna très tôt pour l’étude de l’Écriture. Il apparaît surtout comme un homme d’Église, qui se consacra à la prédication et à l’enseignement, d’abord à Alexandrie puis à Césarée en Palestine, alors que l’Église traversait une période de de persécution. Son père mourut en martyr et lui-même fut torturé peu avant de mourir.

Il fonda, peut-on dire, l’étude critique du texte de la Bible en étudiant ses différentes versions (les Hexaples) et rédigea nombre de commentaires littéraux ou spirituels. Beaucoup d’entre eux sont perdus, d’autres ne nous sont parvenus que par les traductions latines de Rufin d’Aquilée.

Il exerça une influence profonde sur son époque. Sa théologie spirituelle influença le monachisme et imprègne les Lettres des Pères du désert comme celles de saint Antoine. Il eut beaucoup de disciples comme Eusèbe de Césarée, Didyme d’Alexandrie ou encore saint Grégoire le Thaumaturge qui contribua à répandre son œuvre en Cappadoce. Les grands Cappadociens qui l’admiraient (saint Basile de Césarée et saint Grégoire le Théologien), réuniront une anthologie de ses textes dans ce que l’on appelle la « Philocalie d’Origène ».

Il tenta de composer une synthèse en s’efforçant de répondre à des questions sur lesquelles la doctrine de l’Église n’était pas encore fixée. S’efforçant de s’opposer au courant gnostique, très influent à l’époque, il mit l’accent sur la bonté de Dieu et la liberté de l’homme.

Les propositions aventureuses de sa doctrine furent condamnées assez tôt, comme la préexistence des âmes, la chute des intellects dans la matière ou encore le rétablissement final de l’ensemble de la création (apocatastase). Radicalisées par Évagre le Pontique et reprises par des moines de Palestine, ces propositions seront condamnées par le Concile de Constantinople au VIe siècle.

Malgré tout, son importance comme exégète et théologien des rapports entre l’Ancien et le Nouveau Testament fut considérable. Il influença de grandes personnalités spirituelles en Occident comme saint Hilaire de Poitiers, ou saint Ambroise de Milan. Les plus brillants de ses successeurs, comme saint Grégoire de Nysse, corrigeront ses excès en montrant la profondeur de son approche fondée sur la typologie, c’est-à-dire sur le lien organique entre l’Ancien et le Nouveau Testament, que l’on a souvent confondue avec l’allégorisme : « Si vous avez cru en Moïse, vous m’avez cru, car c’est de moi que celui-ci a écrit » (Jn. 5, 49).

Sa pensée comme sa mystique sont christologiques, car fondées sur l’assimilation et la transfiguration de la personne au sein de la communauté chrétienne dont le Christ est le chef.

Yvan Koenig

Écouter

Écoutez la conférence au podcast audio: une heure et 36 minutes de conférence.

[ Cliquez sur la flèche du player pour commencer à écouter l’audio. ]

Télécharger

Téléchargez le fichier audio mp3 (60 Mo): 2015-04-28-cds-yvan-koenig-patristique-origen.mp3.

Vidéo

Dans: AudioCentre "Dumitru Staniloae"Centre "Dumitru Staniloae"Video
Mots-clé:

Sur l'auteur ()

Retraité depuis peu, Yvan Koenig a été chercheur au CNRS, enseignant à l’EPHE et à l’Institut Catholique. Égyptologue, il s’est spécialisé dans le déchiffrement et la publication des papyrus. Il a également traduit du grec moderne plusieurs ouvrages de spiritualité orthodoxe publiés aux éditions de l’Âge d’Homme et aux éditions du Cerf. Il est professeur invité à l’Institut Saint Serge (théologie ascétique).

Laisser une réponse

Back to Top