2014-03-27 Centre « Dumitru Staniloae »: Gérard Reynaud : «Évangile de Jean, ch. 13 et 14 : Le dernier repas et les discours d’adieux» (audio)

15 Mai 20140 commentaires

2014-03-27 Centre « Dumitru Staniloae »: P. Gérard Reynaud : «Évangile de Jean, ch. 13 et 14 : Le dernier repas et les discours d’adieux» (audio)

P. Gérard ReynaudAvec cette conférence, le père Gérard Reynaud reprends son cours «Études bibliques : étude suivie de l’Évangile de Jean» (commencé en l’année universitaire 2012-2013). La série continue ici avec l’étude des chapitre 13 et 14 de l’évangile de Jean: Le dernier repas et les discours d’adieux.

Conférence dans le cadre du Centre Orthodoxe d’Étude et de Recherche Dumitru Stàniloae (voir le programme complet des cours).

Écouter

Écoutez en podcast audio la conférence : une heure et 18 minutes.

[ Cliquez sur la flèche du player pour commencer à écouter l’audio. ]

Télécharger

Téléchargez le fichier audio mp3 (18 Mo): 2014-03-27-cds-gerard-reynaud-jean-jesus-dernier-repas.mp3.

Le dernier repas et les discours d’adieux (Jean, ch. XIII et XIV)

Le chapitre XIII de l’Évangile de saint Jean, qui ouvre le « Livre de la Gloire » constitue le prologue d’un ensemble plus vaste qui va jusqu’à la grande prière du Christ Grand prêtre des biens à venir, du chapitre XVII. Trois discours « d’adieux » prononcés alors que l’Heure est là où le Fils de l’Homme va être glorifié. Cette section de l’Évangile s’ouvre au début du chapitre XIII sur le dernier repas du Christ avec ses disciples, prélude au sacrifice de la Croix vivifiante et de la victoire sur la mort. Saint Jean ne reprend pas le récit de la Cène du Seigneur, de l’institution de l’Eucharistie que l’on trouve dans la tradition synoptique (tradition qu’il connait parfaitement), mais décrit le geste du lavement des pieds accompli par le Christ lors de ce dernier repas, manifestant ainsi qu’Il est venu non pour être servi mais pour servir. Par cet exemple (hypodeigma), par ce geste incompris par l’apôtre Pierre, il engendre ses disciples dans un nouveau type de relations : être au service des uns des autres. Mettre en pratique le commandement nouveau, celui de l’amour, qui doit être la marque distinctive des disciples du Christ. Le chapitre XIII outre le fait qu’il montre que Pierre n’avait pas compris la signification profonde du lavement des pieds, se termine par le récit de la trahison de Judas qui par son acte, s’identifie à la nuit dans laquelle il s’enfonce. Le premier discours des adieux (XIII, 31-36 et XIV) contient des promesses qui introduiront les disciples dans le mystère de la relation filiale du Fils avec le Père, mais aussi, avec la promesse faite par Celui qui est « Chemin, Vérité et Vie », de l’envoi du Saint Esprit qui procède du Père, dans le mystère trinitaire lui-même. (Gérard Reynaud)

 

Dans: AudioCentre "Dumitru Staniloae"
Mots-clé:

Sur l'auteur ()

P. Gérard Reynaud, titulaire d'un doctorat de philosophie et d'une maîtrise de théologie. Prêtre et responsable des Études bibliques au Centre Dumitru Stàniloae.

Laisser une réponse

Back to Top